Famine en Afrique : l’EPER augmente son aide d’urgence à CHF 2 millions

D’après l’Organisation des Nations Unies, 15 millions de personnes habitant dans la corne de l’Afrique risquent de mourir de faim. Une course contre la montre a commencé pour éviter cette catastrophe humanitaire sans précédent. L’aide humanitaire de l’EPER en Afrique, d’un million de francs à l’origine, a donc passé à deux millions.

 

Une tragédie humanitaire se joue en ce moment au Soudan du Sud, où la guerre civile a chassé de chez elles plus de 3,4 millions de personnes. La faim dans ce pays découle donc directement du conflit. En février, l’ONU a déclaré la famine dans la région. En réponse à cette crise humanitaire, l’EPER a lancé une aide d’urgence en collaboration avec Terre des hommes. Avec leur partenaire local, South Sudan Health Association, ils distribuent des biens de première nécessité aux populations déplacées. L’accent est mis principalement sur l’approvisionnement en eau potable pour 47 000 personnes environ, ainsi que sur la distribution de semences potagères et d’outils pour les cultiver.

 

Crise des réfugiés en Ouganda

Le conflit qui perdure au Soudan du Sud se répercute sur les pays voisins. D’après le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, il a poussé 800 000 personnes à se réfugier en Ouganda, qui a une frontière commune avec ce pays. Chaque jour, environ 3000 personnes, surtout des femmes et des enfants, traversent la frontière. Elles n’ont pratiquement ni nourriture, ni eau potable. L’EPER travaille avec ACORD, son partenaire local, pour apporter une aide d’urgence aux populations réfugiées. L’accès à l’eau potable est là encore au centre de ses activités.

 

Sécheresse historique en Ethiopie

L’Ethiopie présente une situation différente, mais aux conséquences tout aussi graves. Le sud et l’est du pays sont en effet en proie à une grave sécheresse, provoquée par le phénomène climatique El Nino. Cinq millions de personnes sont menacées par la famine et peinent de surcroît à trouver de l’eau potable. L’EPER a mis sur pied un programme « cash for work » avec son partenaire local Gayo Pastoral Development Initiative afin d’aider 1200 familles à s’acheter des denrées alimentaires. Par ailleurs, il est prévu d’installer des équipements d’approvisionnement en eau destinés à 35 000 personnes et à 121 000 têtes de bétail (bœufs et moutons).
Afin de pouvoir aider les populations concernées de manière plus ciblée, l’EPER a accru son aide d’urgence en Afrique de CHF 1 million. De plus, les projets de l’EPER au Soudan du Sud et en Ouganda vont être co-financés par la Chaîne du Bonheur, laquelle appelle ce mardi 11 avril à une journée de collecte nationale pour contrer la famine en Afrique.

 

Compte de l’EPER pour les dons : 10-1390-5, mention « Famine en Afrique »