Avec le slogan « Parfums célestes, odeurs terrestres », l’odorat se trouve au cœur d’Un Temps pour la Création 2017. La Bible et l’histoire de l’Eglise sont remplies de parfums et d‘odeurs. Aujourd’hui encore, l’odeur des églises varie selon la confession – et les odeurs familières jouent un rôle important dans le sentiment d’appartenance. Pour beaucoup d’autres êtres vivants, l’odorat est essentiel à la survie. Un Temps pour la Création offre l’opportunité de redécouvrir ce sens ancestral et de l’entraîner. L’action 2017 s’inscrit dans un cycle dédié aux cinq sens qui s’étend de 2016 à 2020.

Dans la Bible, il est souvent question d’odeurs et de parfums. Ils jouent un rôle important dans les rapports humains et dans la relation au monde et à Dieu. Ainsi, Dieu apprécie le parfum du sacrifice de Noé, même s’il est dégoûté par la méchanceté du cœur humain. Les odeurs deviennent désagréables à Dieu quand le suave parfum liturgique et les actes concrets ne sont pas en accord (Es 1,11-17 ; Jr 6,20 ; Am 5,22-24). Dans ce cas, l’odeur devient nauséabonde. Mais quand la foi et les actes sont en harmonie, dit Paul, « nous sommes pour Dieu la bonne odeur du Christ, odeur de vie qui conduit à la vie » (2 Co 2,15).

Pour beaucoup d’êtres vivants, l’odorat est essentiel à la survie. Il signale les ennemis et les possibles empoisonnements. Grâce à l’odorat, il est possible de distinguer ce qui est comestible de ce qui ne l’est pas.

Cependant, de nombreuses substances nocives pour l’homme et l’environnement sont pour ainsi dire inodores. D’autres substances dégagent une forte odeur mais en faibles concentrations, elles sont généralement inoffensives. Pour évaluer la pollution atmosphérique, notre nez n’est donc pas très performant. Pour notre ancrage dans les saisons, dans les lieux religieux ou autres et nos relations aux autres, les parfums et les odeurs jouent un rôle crucial – mais généralement, nous en sommes peu conscients.

Un Temps pour la Création offre l’opportunité de redécouvrir ce sens ancestral et mystérieux et de l’entraîner – en plein air, dans la nature et dans le cadre d’offices religieux axés sur les sens.

Matériel

Le matériel relatif au thème « Parfums célestes, odeurs terrestres » comprend un dossier de travail (Fr. 12.–, disponible début juin) avec des suggestions de prédications de Hildegard König et Dany Nocquet. Il contient aussi un choix de textes liturgiques et de chants, de nombreuses idées d’offices religieux, d’excursions et d’activités avec les enfants et les jeunes. Le magazine propose plusieurs articles sur le thème de l’odorat, certains plus théoriques, d’autres plus proches de l’expérience vécue, rédigés dans une optique personnelle, théologique et écologique (Fr. 5.–).

 

Célébrer Un Temps pour la Création

Les Eglises suisses recommandent, depuis le Troisième Rassemblement Œcuménique Européen de Sibiu (2007), de célébrer Un Temps pour la Création : « Nous recommandons de consacrer à la prière en faveur de la protection de la Création et à la promotion d’un mode de vie durable la période qui s’étend du 1er septembre au 4 octobre. »

Pour l’Eglise catholique-romaine, le Pape François a institué, le 1er septembre, la « Journée mondiale de la prière pour la sauvegarde de la création ». Il souhaite « que cette journée de prière puisse impliquer également, d’une manière ou d’une autre, d’autres Eglises et communautés ecclésiales et qu’elle soit célébrée en consonance avec les initiatives que le Conseil Œcuménique des Eglises organise sur ce thème ».

oeku-Prospekt-Schöpfungszeit_2017_F-Riechen-web.pdf (30 téléchargements) oeku_Sinne_alle.pdf (21 téléchargements) Medientext-SchöpfungsZeit-2017_frz.pdf (30 téléchargements)