Deux ans après l’Accord de Paris sur le climat, la conférence qui s’est ouverte le 6 novembre à Bonn court le risque d’ignorer les droits légitimes des personnes touchées par le changement climatique, bien que le sommet soit présidé par les îles Fidji, menacées de disparition. Action de Carême et Pain pour le prochain assistent à la conférence pour aider des organisations brésiliennes et congolaises à faire entendre leurs voix.

la suite Politique-climatique-PPP-AdC-nov-2017.pdf (un téléchargement)