LE STRESS DE NOËL SUR LA CHAÎNE DE MONTAGE

Les conditions de travail dans des entreprises d’électronique en Chine conduisent des employé-e-s au suicide

Une étude cofinancée par Pain pour le prochain et Action de Carême le confirme : les conditions de travail dans des entreprises d’électronique en Chine augmentent le risque de suicide chez les employé-e-s.

L’une des raisons est l’augmentation de la pression et du stress qu’ils et elles subissent avant les périodes de fortes ventes comme Noël.

Un groupe de travail multipartite doit maintenant examiner les mesures visant à améliorer les conditions de travail.

« Nous sacrifions notre vie pour obtenir un salaire. » C’est ainsi qu’une employée d’un fournisseur d’électronique chinois décrit les conditions de travail néfastes pour la santé qui la poussent au désespoir. La pression qu’exercent les multinationales sur les cadences de production et les prix est répercutée par les usines de production sur le personnel des chaînes de montage. Le stress au travail – comme celui lié au pic des ventes de Noël – est une raison importante qui contribue à l’augmentation des cas de suicide dans les usines d’électronique chinoises.

C’est ce que confirme la nouvelle étude d’Electronics Watch et de l’Economic Rights Institute, cofinancée par Action de Carême et Pain pour le prochain.

la suite… 18_12_07_CP_Cond_travail_suicides.pdf (19 téléchargements)