Chère famille, cher-ère-s ami-e-s, à vous qui me lisez,

J’espère sincèrement que vous allez tou-te-s bien en cette période si particulière. Sachez que vous êtes tous les jours dans mes prières. La vie prend parfois ne tournure inattendue. Tout peut basculer en un instant et nous rappelle de savourer chaque instant et de remercier pour ce que nous avons aujourd’hui. Lorsque que j’écrivais ma toute première lettre de nouvelles avant mon départ pour le Togo, pleine d’excitation et d’appréhension joyeuse, je ne pouvais m’imaginer encore tout ce que cette vie allait m’apporter comme rencontres, réflexions et partages.

Certaines expériences nous changent et d’autres nous permettent de nous trouver. Ma vie au Togo a rempli les deux. Me voici déjà à ma dernière lettre.

Le moment de mettre un point final à cette aventure, ou peut-être n’est-ce que trois points de suspension ? Mais avant de conclure ce temps avec le Secaar, revenons-en là où j’en étais restée dans ma lettre de nouvelles de précédente.

la suite… LN_MDelannoy_6.pdf (3 téléchargements)