Chère famille, cher-ère-s ami-e-s, à vous qui me lisez, voilà le moment de vous donner de mes nouvelles. Cette lettre devait être la dernière, car mon contrat prenait fin en décembre l’année passée. Mais en accord avec le Secaar et DM-échange et mission, j’ai pu prolonger mon contrat jusqu’à juillet. Je suis très heureuse d’avoir pu revenir encore à Lomé, retrouver mes collègues, mes ami-e-s et mon chez-moi pour quelques mois encore.

la suite… LN_Delannoy-5.pdf (10 téléchargements)